Réseau

L’équipe de PASTORALP a établi des activités de mise en réseau avec les projets suivants:

LIFE FORAGE4CLIMATE (LIFE15 CCM/IT/000039) Systèmes fourragers pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et augmenter le stockage de carbone dans les zones agricoles méditerranéennes continentales. L’objectif global du projet est de démontrer comment les systèmes agricoles liés à la production laitière peuvent contribuer à l’atténuation du changement climatique à travers (i) l’application de bonnes pratiques (BP) contribuant à la réduction des émissions et à la conservation / augmentation du stockage du carbone ( zones de terres arables, de prairies et de pâturages) pour la production de denrées alimentaires destinées aux ruminants (bovins, chèvres et moutons); (ii) le développement et la diffusion d’outils pour l’évaluation du stockage du carbone et des émissions de gaz à effet de serre conformes aux directives du GIEC (2006) et pour évaluer l’efficacité des mesures d’atténuation. Deux membres de l’UNIFI font partie du comité de pilotage FORAGE4CLIMATE.

LIFE OREKAMENDIAN (LIFE15 NAT/ES/000805) Maintien des habitats de prairie dans les montagnes basques. L’objectif du projet est (i) le développement d’une stratégie commune pour la gestion des zones pastorales de montagne dans 15 sites Natura 2000 (SIC) en Espagne (Pays basque) et dans 8 zones de protection spéciale (ZPS) Zones spéciales de conservation en France (Région basque) (ii) la recherche de compromis entre les intérêts de la protection de l’environnement et les utilisateurs des zones de montagne dans les espaces protégés. La plupart des partenaires du projet travaillent quotidiennement avec les parties prenantes locales en  développant avec eux des stratégies communes. Le 9 octobre 2019, nous avons eu une réunion entre les deux projets à Aoste, ce qui nous a permis d’identifier des activités communes et des synergies possibles entre les deux projets.

LIFE ADAPTAMED (LIFE14 CCA/ES/000612) Les objectifs du projet sont: (i) l’atténuation des effets du changement climatique sur certains services écosystémiques clés dans les zones représentatives des milieux méditerranéens protégés (parcs nationaux, réserves et biosphères); (ii) fournir aux habitants des outils socio-économiques performants pour leurs activités productives. Le projet se concentre sur le développement, la mise en œuvre, la suivi, l’évaluation et la diffusion des mesures de gestion adaptative à travers une approche écosystémique, visant à établir des systèmes socio-économiques clés pour le maintien de la fertilité des sols, la réduction de la pollution, la ressource en herbe des pâturages, la régulation des températures et de l’eau, prévention des feux de forêt, lutte contre la désertification. Les trois zones de démonstration sont: (1) une zone humide méditerranéenne – Doñana Nature Space; (2) une zone de montagne de la Méditerranée – Espace naturel de la Sierra Nevada; (3) une zone côtière méditerranéenne sub-désertique – Parc naturel de Cabo de Gata. Des activités de connaissance et de partage des résultats avec PASTORALP sont prévues.

LIFE ADAPT2CLIMA (LIFE14 CCA/GR/00092) Adaptation aux impacts du changement climatique dans les zones agricoles des îles méditerranéennes. Le projet vise à accroître les connaissances sur la vulnérabilité de l’agriculture méditerranéenne au changement climatique afin d’aider les décideurs à adopter des stratégies d’adaptation. La méthodologie est basée sur le développement d’un ensemble d’indicateurs climatiques, hydrologiques et culturels pour l’évaluation des impacts du climat futur sur les systèmes agricoles. En plus, le développement d’un système d’aide à la décision pour le développement de stratégies d’adaptation dans le système agricole est envisagé. Les zones de réalisation du projet sont les trois îles les plus importantes de la Méditerranée: l’île de Crète (Grèce), Chypre et la Sicile (Italie). Du personnel de l’UNIFI collabore au projet LIFE ADAPT2CLIMA, les activités de mise en réseau concerneront le développement de la plateforme PASTORALP.

EUROMONTANA est l’association multisectorielle européenne pour la coopération et le développement des territoires de montagne. Il comprend des organisations régionales et nationales de montagne en Europe, y compris des agences de développement régional, des autorités locales, des organisations agricoles, des agences environnementales, des organisations forestières et des instituts de recherche. La mission d’Euromontana est de promouvoir la vie en montagne, le développement intégré et durable et la qualité de vie dans les zones de montagne. Pour atteindre cet objectif, Euromontana facilite l’échange d’informations et d’expériences entre ces secteurs en organisant des séminaires et des conférences importantes, en menant des études et en collaborant avec des instituts de recherche, en développant, en gérant et en participant à des projets européens. UNIFI a tenu des réunions Skype avec des représentants d’EUROMONTANA et a soutenu la diffusion de questionnaires de projet

 LIFE XEROGRAZING (LIFE12 NAT/IT/000818) La conservation et la récupération des prairies xérothermiques de la vallée de Suse par le biais de la gestion pastorale visent la conservation et la récupération de l’habitat prioritaire, les prairies semi-thermales semi-thermales riches en orchidées (6210 *), dans une zone pastorale représentative. de la CTI IT1110030 « Oasis xérothermiques de la vallée de Susa – Orrido di Chianocco et Foresto », touchée aujourd’hui par des variations dans la composition floristique et une invasion progressive d’arbres et d’arbustes en raison de son absence d’utilisation depuis des décennies. Le projet vise à définir et à mettre en œuvre techniquement les interventions nécessaires à la conservation et à la récupération de portions importantes de l’habitat, afin également de permettre à l’unité de gestion des zones protégées de Cozie Alps de démarrer une gestion durable à long terme de celui-ci. recommandations exportables applicables dans d’autres zones du réseau Natura 2000. Plus précisément, le projet vise à: i) récupérer des zones d’habitats envahis par des arbustes et des arbres par le défrichage et la coupe; si, d’une part, les formations de transition sont effectivement incluses dans l’habitat 6210 *, d’autre part, elles représentent une menace sérieuse pour les orchidées; ii) Définir des lignes directrices pour une gestion rationnelle de l’habitat à des fins conservatrices, pour les appliquer ensuite de manière concrète dans certaines zones, notamment par l’achat d’animaux et la préparation du matériel nécessaire au pâturage; iii) Améliorer l’aspect participatif et touristique de l’aire protégée, en favorisant une utilisation consciente et l’utilisation de ses aspects naturels. À travers des interventions agro-pastorales, le projet vise à récupérer environ 20 ha des habitats 6210 * actuellement dégradés du fait de l’invasion d’arbres et d’arbustes et à mettre en place une gestion conservatrice sur environ 83 ha de prairies xérothermiques. Certains partenaires du projet LIFE XEROGRAZING font partie du comité de pilotage de PASTORALP. Les actions de mise en réseau concernent la promotion des activités de diffusion et de communication afin d’impliquer les acteurs locaux. Le 30 mai 2019, nous avons présenté les premiers résultats de PASTORALP lors de la conférence de clôture de XEROGRAZING

RETE APPIA  Réseau de pasteurs italiens ONLUS. L’association est pluraliste et à but non lucratif, et vise à protéger le pastoralisme étendu qui est toujours pratiqué dans la continuité des mouvements de troupeaux (y compris la transhumance, le montage / la démontication, les pâturages errants). L’Association protège également les droits individuels et collectifs des éleveurs sauvages et semi-sauvages (ci-après dénommés « bergers »), leur profession, leurs pratiques culturelles et les productions typiques du secteur. La mission du réseau est de contribuer à l’amélioration des interactions et des collaborations entre les pasteurs en Italie sur des questions et problèmes d’intérêt commun et sur les activités économiques du secteur. UNIFI a établi les premiers contacts avec le réseau Appian afin de favoriser les interactions entre PASTORALP et le réseau de pasteurs italiens, ainsi que la possibilité de présenter des propositions de projet ensemble.

LIFE LIVEADAPT (LIFE17 CCA / ES / 000035) Le projet, qui inclut des partenaires espagnols, portugais et français, vise à identifier des stratégies d’adaptation aux modèles de production animale faisant l’objet de changements climatiques dans le sud de l’Europe. Les principaux objectifs du projet sont la mise en œuvre d’une stratégie basée sur des technologies et des pratiques innovantes permettant au secteur de l’élevage de s’adapter au changement climatique. Innovations dans l’amélioration de la collecte et de l’utilisation de l’eau pour la gestion du bétail. L’identification de bonnes pratiques dans les modèles de production animale incluant l’efficacité énergétique, la gestion des déchets, l’amélioration des ressources en eau et la biodiversité renforcera la durabilité environnementale à long terme.
Pour que le changement soit possible, LiveAdapt formera et conseillera les personnes travaillant dans la production animale à adapter leurs exploitations. UNIFI a rencontré le coordonnateur du projet afin de promouvoir des activités conjointes et la possibilité de présenter des propositions de projet à l’avenir.

Le projet allemand SUSALPS (financé par le ministère fédéral de l’éducation et de la recherche) vise à améliorer les connaissances sur les futurs changements climatiques des ressources pastorales. Au cours de ce processus, le tableau général de la situation socio-économique de la région géographique considérée sera pris en compte. Sur la base de ces connaissances, des options de gestion durable seront élaborées pour les prairies alpines et les contreforts alpins, spécialement conçues pour soutenir la fonction de protection du climat des sols en pâturage. L‘UNIFI a établi des contacts avec le coordonnateur du projet et une visite de mise en réseau est prévue pour mai 2020.

PASTUCAR est un projet de diffusion visant à transférer et unifier les connaissances issues du travail d’experts, d’agriculteurs et de gestionnaires du secteur agro-élevage sur les bonnes pratiques de gestion qui favorisent la préservation et l’accumulation de carbone dans les pâturages, ainsi que la fertilité des sols, la conservation de la biodiversité et l’atténuation des émissions de gaz à effet de serre, en encourageant des systèmes pastoraux plus productifs et durables dans le cadre du gouvernement régional de Catalogne. Le 20 novembre 2020, nous avons rencontré à distance le partenaire de coordination du projet PASTUCAR (Centre des sciences et technologies forestières de Catalogne (CTFC), Solsona, Lleida). Étant donné que les sujets analysés par les deux projets sont très similaires, un échange de connaissances aidera à établir des activités conjointes et des synergies entre les deux projets, permettant d’étendre les résultats et les conclusions de PASTORALP dans différents domaines.

Life ADA – Adaptation in Agriculture – (LIFE19 CCA / IT / 001257) vise à accroître la capacité des agriculteurs et des organisations de producteurs (dans les secteurs du vin, des fruits et légumes et des produits laitiers) à mettre en œuvre des stratégies d’adaptation au changement climatique. Pour atteindre cet objectif, un partenariat public-privé a été mis en place entre les assurances, l’administration publique (régions), les instituts scientifiques et les agrégés de producteurs. Ce partenariat a pour mission: les transfèrement  des connaissances sur les scénarios climatiques et la gestion des risques, ainsi que des mesures d’adaptation au changement climatique; la construction des outils adéquats pour soutenir le processus de prise de décision et dans la définition de plans d’adaptation au niveau de l’exploitation et de la chaîne d’approvisionnement; la définition d’une stratégie politique régionale pour soutenir les plans d’adaptation des agriculteurs; la promotion d’une approche innovante afin de maintenir l’assurabilité à long terme des agriculteurs malgré l’augmentation des risques catastrophiques et systémiques. UNIFI a établi des contacts avec le coordonnateur du projet

LIFE MIDMACC (LIFE18 CCA / ES / 001099) Le projet promeut l’adaptation par la mise en œuvre et l’expérimentation de différentes mesures de gestion du paysage pour relever les défis liés au changement climatique dans les zones marginales de moyenne montagne d’Espagne (La Rioja, Aragon et Catalogne), tout en améliorant leur développement socio-économique. Le projet comprend trois expériences pilotes en moyenne montagne : (i) la valorisation des pâturages par la déforestation et l’introduction de l’agriculture extensive ; (ii) la gestion forestière pour la prévention et le maintien du risque incendie avec l’agriculture extensive ; et (iii) introduction et/ou optimisation des vignobles en zone de montagne. Les principales activités du projet comprennent : 1) le développement de mesures d’adaptation du paysage dans les zones marginales de moyenne montagne afin d’améliorer leur résilience environnementale et socio-économique au changement climatique ; 2) évaluer l’efficacité socio-économique et écologique des mesures appliquées par une surveillance et une modélisation généralisées ; 3) impliquer les gestionnaires et acteurs régionaux dans la planification, l’élaboration et l’évaluation des mesures d’adaptation, par le biais de comités décisionnels régionaux ; 4) impliquer les gouvernements de La Rioja, d’Aragon et de Catalogne dans la création d’un cadre politique coordonné qui améliore l’utilisation durable des zones de moyenne montagne ; 5) développer des lignes directrices intégrées pour l’adaptation au changement climatique pour les zones de moyenne montagne ; 6) mener des activités de sensibilisation et de renforcement des capacités sur l’adaptation au changement climatique au niveau local et régional ; et 7) soutenir l’application et le développement des politiques européennes relatives à l’adaptation au changement climatique dans les zones rurales de montagne. Des activités de mise en réseau ont été décrites et des visites des expériences pilotes prévues pour la période 2021-2022.